Qualité de l'air
  • 1 Très bon
  • 3 Bon
  • 5 Moyen
  • 7 Mauvais
  • 9 Très mauvais
Explorer le territoire

Géographie de la MEL

 

La métropole lilloise a du caractère, mais ce caractère est souvent méconnu, même parmi ses habitants. MELMAP va vous aider à le découvrir, par les cartes et les photos qu’il vous offre, et par les visites-découvertes qu’il vous inspirera à entreprendre.

 

L'atlas de la MEL     

Explorez les cartographies interactives du territoire de la MEL : institutions, équipements publics, documents d’urbanisme, données socio-économiques, équipements... Choisissez le fond de cartes le plus approprié à votre lecture : photo aérienne actuelle ou historique, plan de ville, plan topographique, référentiels IGN, PPIGE, cartes historiques...

 

+ Ouvrir MELMAP Carte dynamique

 

Historique     

Redécouvrez l’histoire de la MEL au travers de ses cartographies anciennes. Cet atlas historique de la Métropole Lilloise propose près d’un millier de documents datant de la période postindustrielle à nos jours. Un grand nombre de ces documents d’archives sont géo-référencés afin de permettre leur étude au regard de données actuelles.

 

+ Ouvrir MELMAP Historique

 

La géographie de la métropole lilloise est unique en France. Héritière d’un sol – très fertile –, d’une géographie de chemins, de routes et de voies d’eau – favorable à tous les transports –, et d’une frontière – qui lui a donné sa diversité française et flamande, et contre laquelle elle s’est blottie, jusqu’à la déborder, à Mouscron – la métropole lilloise offre une grande variété de lieux et d’ambiances.

 

Dans la Plaine de la Lys, le plat pays prend ses aises. À quelques kilomètres de là, il prend du relief. Il cabosse le Ferrain, perturbe les canaux – allez voir les écluses à Wasquehal ou Roubaix – et sait offrir des perspectives surprenantes – comme à Linselles, à Bouvines, ou sur le coteau des Weppes.

 

Partout, on trouve des centre-ville – et chacun se vante de son rayonnement. Les uns sont médiévaux, ont une Vieille Bourse (Lille) ou des beffrois reconstruits (Comines, Armentières, après la Grande Guerre), les autres sont nés de l’industrie, fiers de leurs hôtels de ville et de leurs maisons de maître (Roubaix, Tourcoing, mais aussi Loos, La Madeleine, etc.) ; plusieurs préservent leur caractère villageois, même quand ils comptent des milliers d’habitants.

 

Toutes les formes d’habitat – et toutes les couleurs – se retrouvent dans la métropole. Nombreux sont les habitants qui préfèrent une maison dont les pieds touchent la terre et le toit les nuages – la maison individuelle, avec cour ou jardin –, qu’on retrouve dans toutes ses formes, de la maison villageoise, par la courée et la maison de ville (toujours « 1930 »,) jusqu’au pavillon, à deux, trois ou quatre façades. Il y a aussi les immeubles, les uns en front à rue, bien rangés, les autres implantés selon les règles d’une composition plus abstraite, dont on ne comprend la logique qu’à vol d’oiseau. Chaque époque a laissé son empreinte.

 

La métropole lilloise est active. Elle l’est sur ses champs labourés, dans ses villes et dans ses parcs d’activité. Certes, plusieurs anciens « châteaux de l’industrie » –  qui étaient la fierté de leurs propriétaires – se sont vidés, et ont été transformés, les uns en logements, les autres en équipements culturels ou d’enseignement, mais d'autres encore ont pu accueillir de nouvelles activités (pour l’image, les technologies de l’information et de la communication, le commerce ou la distribution). Les entreprises qui ont trop grandi se sont installées dans les parcs d'activités, mais c’est toujours au sein des villes qu’on trouve la plupart des emplois, dans les bureaux – Euralille –, les commerces et les ateliers.

 

La métropole lilloise bouge, elle se transporte, et elle accueille ses visiteurs. « Euraflandres » – les deux gares qui cumulent 27 millions de voyageurs par an – est son « hub » (le « moyeu », où tous les rayons se rencontrent). Outre les TGV français et internationaux, et les TER, parfois « GV », deux lignes de métro automatique – le plus ancien du monde – dont une est en plein chantier de renouvellement-doublement, « à 52 mètres » –, deux lignes de tram – le Mongy –, plusieurs lignes de bus, un Grand Boulevard centenaire et le réseau (auto)routier international s’y rencontrent. Ces réseaux irriguent la métropole, jusque dans sa dimension transfrontalière, ils irriguent la région, et l’amarrent dans l’Europe du Nord-Ouest. Au-delà de cet « espace de proximité » international, qui va d’Amsterdam à Paris et de Londres à Cologne, ces réseaux  permettent d’accéder à la terre entière, offrant deux grands aéroports à « descente de train », et un troisième – Lesquin – à domicile. Train, tram-bus-métro, voiture et avion…  n’oublions pas les bateaux, ni les vélos. Pour les premiers, un réseau de canaux et de rivières canalisées, qui dès le Moyen Âge a fait la richesse du territoire, et qui, par la réalisation de la liaison Seine-Escaut, et par le développement de ses ports, à Lille, Santes, Wambrechies et Halluin, renforcera les liens avec le Bassin Parisien et la Normandie, et avec grands les ports du Delta (Anvers, Rotterdam, etc.). Pour les seconds – la petite reine – un réseau pratique et récréatif se développe, que les berges des rivières et des canaux aident à se dessiner. MELMAP vous permettra de trouver votre chemin sur les cartes les plus récentes.

 

Car il y a beaucoup à voir, dans des lieux inconnus. Connaissez-vous la Condition Publique à Roubaix, l’Hôpital Notre-Dame à Seclin, la chapelle Sainte-Thérèse à Hem, les vitraux à Bouvines, le parc Mosaïc à Houplin-Ancoisne, le Jardin des Plantes à Lille, le Fort de Mons et celui de Bondues, petits frères de la Citadelle de Lille, le cimetière militaire allemand à Wervicq-Sud, en flanc de colline, la statue des Frères Mahieu à Armentières, l'écluse de Marquette, le Golf à Ronchin et la Piscine à Herlies, la chaufferie du Nouveau Mons, … ?  Tout ça, MELMAP va vous aider à voir, au fur et à mesure qu’il se nourrira de nouvelles cartes et photos. Revenez souvent, il y a toujours quelque-chose à découvrir.